ZIAD TAKIEDDINE

OU LE CHEF D’ORCHESTRE DES RECONCILIATIONS 

 

« Un médiateur est une personne physique qui intervient pour faciliter une communication ou rétablir une relation.

En latin, le mediator est un intercesseur, un entremetteur1. Le mot latin mediator est lui-même dérivé de medius, médiateur, formé sur la racine med-, qui, selon Ernoux et Meillet, se trouve d’un bout à l’autre du domaine indo-européen, au sens de « penser, réfléchir »2. C’est en ce sens que l’on retrouve de manière systématique le mot médiateur pour parler de tout processus de résolution amiable des conflits…

bien que ceux-ci soient, au sens strict du terme, des médiations, conciliations ou arbitrages. Pour le Littré3, le mot provient du lat. mediatorem, de mediare, servir d’intermédiaire, partager par le milieu. C’est donc celui qui est au milieu des parties. »

Sachant que  « tout jugement moral ne condamne pas celui qui le reçoit, mais toujours celui qui l’émet. »

Il s’agit bien ici de relever des anomalies et de graves préjudices à l’encontre de M. Ziad Takieddine.

Histoire de donner le tempo, où se trouve la concorde au sommet de l’Etat pour les intérêts communs ? (quand il y a discorde et croches pattes dans le même camp ?) et ou se trouve la convergence d’actions; quand on s’évertue à faire rayonner le savoir-faire Français ?

Oeuvre t’on toujours de concert, en petit nombre d’hommes savamment déterminés, loyaux et qualifiés ?

SYNCHRONISATION ?

S’agissant par exemple du très exaltant plan de « retrofit » ( moderniser d’anciens équipements avec les dernières technologies) des mirages Libyens en 2005.

voici ce qui est affirmé en très haut lieu : » Takieddine en proposant la modernisation d’une centaine d’avions  avait raison.C’était la stratégie de Dassault pour vendre le rafale, qui était mauvaise.Mais que voulez-vous, avec Chirac, Dassault était intouchable »…

Hélas la pertinente idée de M. Takiddine sera mal entendue.

Résultat des courses, on s’est fait rafler le contrat, non ?

Nous ne sommes tout de même plus des enfants, dans une cour de récréation et pourtant. La loi du « je t’aime c’est toi qui passe » ferait-elle bêtement  son oeuvre, au détriment de la logique gagnante, de la cohérence unifiée et de l’humble intelligence au service prioritairement, de la France ?

Que lui reprochait t’on au juste, à la fin à ce très serviable et motivé M. Takieddine ?

Qu’à t’il fait, que nul à sa place n’aurait fait, mais peut-être pas aussi scrupuleusement et diplomatiquement ?

Ou est-ce que finalement le rôle de facilitateur de contrats, est une place trop prisée, voir trop risquée ?

Nous sommes juste face à un homme équilibré, serein, extrêmement courtois, très propre mentalement et moralement ( ce qui n’est pas le cas de tous dans la cour de France où les  joutes verbales, bottages en touche, mesquineries comploteuses vont bons trains et nous révèlent le plus souvent les faiblesses d’états d’esprits frénétiques, preuves le plus souvent d’une  criante carence de maîtrise,  ce sur quoi nous reviendrons plus tard car, peut-être est ce là où le bas des personnalités des uns et des autres, blesse…)

Fi CEPENDANT de jugements, là ou chacun essaye de faire de son mieux, tout en se frayant un chemin… Un peu plus d’indulgence et surtout  davantage de clairvoyance… On nous le dit toujours : erreurs et faiblesse humaine aidant, finalement on apprends…

Revenons donc à cette incompréhensible situation, concours de circonstances désastreux et pour le moins abracadabrantesques…

Qui a voulu  s’acharner, sur celui qui se retrouvera avec une passion réelle à servir la France. A moins que cela ne soit à mettre sur le compte du « choc des cultures »?

Sage est  celui qui ne tourne pas le dos à un Arabe.

De mon côté de ce que j’apprécie et entend des Orientaux, mieux vaut avoir une parole d’or… de A à Z  (CQFD)

Ziad Takieddine est de ce genre,  pour sa part motivé avant tout à réfléchir et agir pour le bien commun, d’autant il est véritablement désencombré de toutes formes de fourberies égotiques, parce que sa mentalité est pure, serviable, accueillante, généreuse, il est souriant, spontané en un mot il est sincère; cela vaut en effet de l’or et l’on ne peut que déplorer un contexte excessivement, bardé de  « fritures sur la ligne »…

En vérité pour mieux comprendre l’histoire de Monsieur Takieddine (  il s’agit de plonger au coeur de la véritable personnalité de l’être ; de remonter le fil..)

Ziad de son Prénom qui veut dire « plus encore » et non pas le « dénommé  » est un perfectionniste, loyal, fidèle, exigeant, d’autant un homme aussi pointilleux que bosseur:

Un « chevalier » qui mérite les honneurs…

Quand on lui transmet un dossier : Il l’honore et s’évertue à l’excellence. Il dort peu et travaille beaucoup. En clair

il mérite son salaire ou plutôt ses émoluements ; ce sont les termes que l’on emploi pour désigner les rétributions en tant que « médiateur  » ou « agent à l’exportation »…

Dassault, Safran; Sagem Snecma, EADS etc… ou le fleuron de la compétence et la fierté Française  oblige.

Or quand l’Etat décide de faire intervenir un homme à des fonctions aussi exigeantes, d’autant aussi soudainement,

c’est parce qu’il est le meilleur et le plus compétent dans un domaine précis.

« The right man at the right place ».

On en choisi un, sur des millions. C’est un privilège  et une chance, qu’il faut saisir rapidement et dans ces cas là on doit respecter le modus operandi comme la stratégie et le timing précis ; celui des dirigeants concernés…

Or, Monsieur Takieddine dont le Père Ambassadeur, fut aussi Ministre ( de la Défense ) a un Oncle qui fut également Ministre ( de l’Intérieur ) et de surcroît un fameux Avocat pénaliste, attendez, ce n’est pas tout ; son Grand-Père lui  est un très célèbre Gouverneur.du Mont Liban On lui trouve un autre Oncle écrivain et plume réputée.Autant le dire, tous les membres de la Famille Libanaise Takieddine, sont plus que respectables et très respectés .

Or oui son  « papa est un homme honnête » qu’il admire et chéri.

On révèle aussi un détail de taille, son Père le voulu Ambassadeur ou/et Député mais Ziad Takieddine est plutôt ULTRA éveillé et créatif avec un grand C , en un mot il est particulièrement doué, il a un « plus » .

Ce « je ne sais quoi » comme dise les Américains. Toujours est-il

Il aime la vie, son esprit est vif, novateur, une carrière politique est un carcan bien trop classique, voir ennuyeux, pour un homme qui foisonne d’idées et pétille d’énergie. Rester enfermé dans un bureau ; peut s’avérer peu stimulant. D’autant Ziad Takieddine est du style  bel homme à fière allure , rapide, le corps athlétique. Il se dirigera avec fougue, plutôt vers des métiers plus « fun ». Il deviendra alors que très jeune, le Directeur de la deuxième plus grosse Agence Mondiale de Publicité, puis surtout on lui devra la transformation totale d’une simple station de ski, qui sous sa houlette, devient la, ou l’une des plus prisée de France, voir encore, du monde..

« Takieddine a été un très bon patron, très dynamique, se souvient le député maire de Nice, Christian Estrosi. Sous sa direction, Isola a connu un remarquable essor. » En quatre ans, le taux de remplissage bondit de 45 à 80%. Le journaliste Charles Villeneuve, qui a connu Takieddine à cette époque, le dépeint comme un « bosseur invétéré, organisateur hors pair, sourcilleux à l’extrême ». Un mélomane, fou de musique classique, intelligent et cultivé, également.  »

Tout ce que Monsieur Takieddine touche se transformera donc en or !

On le remarque et c’est toujours en bien.

Le hasard lui fait souvent signe,  c’est tout d’abord une amitié spontané avec un jeune Ministre, en devenir et en déplacement professionnel à Isola 2000, Monsieur François Léotard. Puis des retrouvailles avec un ancien copain d’Université, qui a des contacts officiels et là soudain, c’est peut être encore un signe du destin ; l’occasion de servir politiquement, puisque appelé pour ses propres compétences et surtout l’occasion de se distinguer, en rendant avec classe l’hommage, à un Père qu’il admire et chéri.

Il foncera dessus comme un guépard…

On dit que les bons enfants souhaitent, plus que tout, rendre leurs parents  fiers d’eux…

Voilà ce qui sans l’ombre d’un doute stimulera le choix de Ziad Takieddine, de se mettre au service, on ose le dire, Diplomatique, de la France…

Le Pays qui notamment sauva son grand-père au sortir de la première guerre mondiale, maintenu prisonnier en Turquie. Oui ce sont là les choses sacrées ; les choses du coeur !

Vous connaissez la suite : L’ Elysée s’était embourbé dans ses relations avec l’Arabie Saoudite, d’importants dossiers dorment dans les tiroirs, Monsieur Takieddine ou « Tak le nec plus ultra » ; celui que certains allèrent jusqu’à appeler ZORRO  ; parce qu’il solutionne tout avec bravoure ; bref  avec sa grande chaleur humaine, son sens de la diplomatie innée; il est celui qui a su réchauffer providentiellement les relations, jusqu’à concrétiser…

Bachar viendra à Paris sous Sarkozy, si il a participé à cette visite, on pourra noter ici d’emblée, ses bons services diplomatiques, car là ça relève du miracle, au vue de l’étendue des tensions précédentes, avec le président Chirac… Mais aussi grâce à son « magic touch » Monsieur Takieddine ; l’Ambassadeur officieux ; le Guide sera à nouveau traité et reçu en grandes pompes comme un dirigeant respectablable et le président Sarkozy, lui même,à ce moment le sais bien.

Takieddine a donc le don d’aider intelligemment et patiemment, le gouvernement à atteindre ses objectifs. Il apaise et aplani le terrain.

On le trouvera toujours à faciliter un état de communication harmonieux, tout le monde hélas ne peut pas en dire autant.

En clair avec décodeur et sur toute la longueur :

Non,  Ziad Takieddine n’est pas un « vendeur d’armes » et pour cause ce n’est pas lui qui en dispose.

Si il oeuvre aux rapprochements et si c’est au service de la France, il sert si bien les dirigeants du Moyen-Orient, c’est par ces derniers ( Arabie Saoudite, Libye ) qu’il sera en vérité, rétribué.

Et ça cela change tout ! A cheval donc entre l’Orient et l’Occident, dont Monsieur Takieddine, connait si bien de part et d’autres, us et coutumes.

Nous brossons ici le portrait d’ un homme d’autant aussi discret qu’inétiquetable qui n’est pas, contrairement à un certain Djouri ( qui changea à plusieurs reprises de Prénom ) sans doute pour tenter de se racheter une conduite ; passant d’une jeunesse peu glorieuse voir pas studieuse, au sommet de l’échelle avec un carnet d’adresses composé d’un listing judicieux, de personnages pour le moins influents…

De ceux que l’on nomme, dans un jargon politico-stratégico ou juridico poliment ou vulgairement, un « intermédiaire ».

Comme cet ancien éleveur de chevaux en Normandie, M. B Cheynel que l’on retrouvera à la « fluidification des relations » en faveur notamment  du groupe Thales

Après tout chacun son  rôle et sa personnalité. Les chiens ne faisant toujours pas des chats…

A la demande cependant de Ministres et du président, on « utilisera » désormais les compétences du facilitateur trilingue M.Takieddine, pour servir les intérêts des groupes EADS, Thalès, Dassault…

Mais au fait comment et pourquoi, choisi t’on tel ou tel, qu’est-ce qui stimule le gouvernement ?

Citons à nouveau Wilkipédia

 » les intermédiaires mettent en contact une personne avec une autre ou plusieurs personnes entre elles. C’est dans le domaine économique que les intermédiaires ont pris une importance considérable, en particulier dans le domaine des marchés à l’exportation où ils apportent leur connaissance du pays et leurs relations au niveau des grands décideurs.

Du fait de l’importance des enjeux financiers, en particulier dans le cas de certains marchés publics tels que les marchés d’armement, les intermédiaires et les commissions qu’ils perçoivent en font des acteurs essentiels de la corruption internationale à grande échelle.

Aspects juridiques

Le terme d’« intermédiaire » est très employé, mais juridiquement flou. Les définitions juridiques qui s’y rattachent sont celles d’agent commercial ou encore d’intermédiaire de commerce. Pour les grands contrats internationaux, on parlera surtout d’agent à l’exportation »

Monsieur Takieddine quant à lui portera le costume du véritable AMBASSADEUR, en même temps que celui de Ministre, au bénéfice des Affaires Etrangères, parce qu’il en a naturellement le profil, voilà la vérité !

En effet on relève chez lui l’exigence, la rigueur et la volonté du mot juste, qu’il ne faillit pas non plus  à une parole donnée, on le trouve donc toujours porteur du message le plus élevé : L’homme patient et passionné a tendance, dans le bon sens du terme, à un certain zèle, doublé d’une permanente volonté de servir la Démocratie, l’unité, la paix inter-états, comme un Prix Nobel en devenir.

N’oublions jamais que le Liban a souffert d’une guerre terrible, lorsque Monsieur Takieddine vint s’installer en France ; il cherchait à poursuivre sa carrière dans la quiétude, il cherchait aussi de quoi transmettre un certain Art de vivre, nimbé des plus grandes qualités humaines. En vérité il s’est demandé non pas « ce que son pays pouvait pour lui, il s’est demandé ce qu’il pouvait faire pour son pays » l’esprit nimbé de gratitude il est « amoureux de la France », on vient de le naturaliser et il oeuvre avec enthousiasme !

Ziad Takieddine s’exprimera toujours avec une grande  élégance et BIENVEILLANCE,voilà au commencement certainement pourquoi il réussira, ou d’autres ont échoués. Ce sont bien de ces qualités, dont nous faisons écho ; les compétences linguistiques aidant, on le rappel peu de présidents, maîtriseront ne serait-ce que l’Anglais…Or lui le maîtrise parfaitement le Français et l’Arabe également et puisque là, au bon moment, avec de surcroît « dans sa poche' »un copain qui connait le Prince d’Arabie Saoudite, quelle providence ; il sera donc « chargé de mission » pour la France.

Par soucis du détail, vérifions ensembles si vous le voulez bien la définition d’un

Ambassadeur :

« L’ambassadeur, en tant que chef de poste d’une mission diplomatique, est le subordonné d’un gouvernement. Il tient son pouvoir de lui et ne l’exerce qu’en son nom et sur sa demande expresse (sauf, pour des affaires courantes qui ne nécessitent pas un message ministériel), (s’appuyant ainsi notamment, en ce qui concerne les ambassadeurs de France, sur le décret du 1er juin 19791). Il se doit de protéger les ressortissants de son pays, de négocier avec le gouvernement local et de défendre les intérêts de son pays.

Il se tient au courant de l’évolution et de la situation du pays dans lequel il a été nommé pour en informer son propre gouvernement. Il est en outre responsable de l’unité et de la cohérence de la représentation de son pays, généralement sous l’autorité du ministre des Affaires étrangères dont il dépend. En revanche, il représente le gouvernement complet et chacun des ministres, jouant ainsi un rôle d’intermédiaire entre les services de sa mission et les départements dont ils relèvent.

L’ambassadeur est aussi chargé de promouvoir des relations amicales et de développer les relations économiques, culturelles, scientifiques et militaires entre les deux pays. »

CQFD : On ne doit jamais oublier qui est qui ; i mean ; WHO IS WHO …

Non S.E Monsieur Ziad Takieddine n’a pas menti,  pour la gouverne collective il est sous « contrat moral » avec l’Etat ( on n’y dit que ce que l’on peu ; pas toujours ce que l’on veut ) Notons bien que Monsieur Takieddine n’appartient pas à la catégorie des « voyous ».

Mais en revanche la France COMME LE MONDE  doivent beaucoup à ce « Malraux du XXI ème siècle » à moins qu’aveuglée par une  propagande « sulfureuse » et par quelques chimères maladives, elle n’use par voie de presse « noircissants les doigts » d’un vocabulaire inapproprié et injurieux, pour voiler son désarroi et son incompréhension, face à une morale et une conscience plus élevée. Toujours est-il

Trop rares, sont les êtres de cette envergure.

Voilà la vérité, mais je vous sens déjà le regard ombré de « poutres » me pointer du doigts des « paradis » de paille, je vous répond tout de go un s’agissant essentiellement de rétributions étrangères, on nous jette un caillou dans la marre enfin s’agit-il  « du pouvoir de contrôle » que dit vouloir exercer un certain Jérome Cahuzac ? Pour nous faire regarder là ou il ne se passe rien de si grave, au total 6,3 vous dites ? Nous parlons bien du type d’opération dont Christophe de Margerie, directeur du groupe, soutient qu’elles sont « courantes dans le domaine minier et aucunement réalisé dans le secret. »

Pendant ce temps là dansent et se chamaillent les loups. déraisons pour lesquelles on escamote les réconciliations et les contrats ?

Deux avouons le  c’est parce que le système est rouillé ( On rationne, on limite, on mesure l’OCDE aidant, on minimise, bah non on ne fluidifie plus, le marché et les relations sont à nouveaux tendues et on le paye depuis  par la perte des signatures vitales à l’export du must militaro-industriel MADE IN FRANCE. La balance en prend un coup. Déséquilibrée. Plus personne ne sait ou l’on va, parce que entre temps nous n’avons toujours pas fait sauter la TVA, nous asphyxions, parce que d’autant nous ne savons toujours pas comment tirer les bienfaits et autres bénéfices intelligents, de la présence souvent philanthropique, des dites « grandes fortunes » disons faciliter l’irrigation  des ruisseaux par les fleuves. Mais quoi ?

Le Pays des Lumières perdrait-il ses lettres de noblesse, étouffant par manque d’esprit de partage, tristement démuni de son faste, de son savoir faire envié dans le monde entier et de ses riches Palaces, vendus sur la place publique, c’est une France aux aboies, aux expressions vulgaires, au vocabulaire infâme et aux allures »Made in China » qui ne sais plus, non plus, tendre la main aux plus démunis, alors elle s’humilie elle même et envoie les huissiers. Coupe les communications, l’électricité, l’eau, elle ne donne plus aucun répit à ses enfants, des plus grands aux plus fragilisés.

Pourtant elle a des exemples utiles, elle pourrait autoriser le financement de ses campagnes par de grandes pointures, de grosses entreprises qui en ont les moyens ( comme aux Etas-Unis ) plutôt que de se cacher pour chercher des fonds étrangers, faire toutes sortes de mascarades ; bousiller des rapprochements capitaux et des contrats essentiels à l’économie Française à des fins médiocres, ou faire payer ses votants, elle pourrait peut-être s’inspirer du modèle Monégasque, elle pourrait proposer la possibilité d’usage de plaques d’immatriculations personnalisées, comme en Angleterre, ou elle pourrait taxer davantage à l’export le champagne..etc.. Mais non elle piétine, elle s’enlise et son peuple enrage.

Voilà pourquoi de plus en plus les talents, eux s’exportent. Au Pays où le Roi et la Reine de France furent décapités,  nous serait-il resté un « virus » une souche épidémique ; celui de la réussite ?

Voyez par contre comme l’on commère dans une langue vulgaire ; les journalistes « mange-miettes de canards »  feraient souvent bien de se taire…

Cesser leurs errances télescopiques, leurs harcèlements, c’est eux qui participent maladroitement  à l’effondrement. Lynchage à droite, lynchage à gauche aidant…

Bon sang n’est-ce pas ça qui a tué le Président Pompidou ?

Et quoi la piscine du Fort de Brégançon, depuis 20 ans déjà on aurait dû la faire,

alors s’il vous plaît inspirez juste Madame, de peut-être mettre l’ancienne vaisselle de L’Elyséee aux enchères,

plutôt que dans des cartons, à moins que ce soit au Châteaux de Versailles ?

Le prestige Français envié dans le monde entier, est notre joker alors

Pour l’amour de Dieu, cessez donc de mettre le feu aux épices.

Nous ne remercions pas non plus David Lynch à qui l’on doit le terme et la méthode, comme la débandade occasionnée. L’on vous l’assure :

Ce n’est pas parce que la bétise existe, que l’on doit s’en servir…

Merci donc, au « petit journalisme de trottoir » à présent lorsque l’on regarde la France c’est vrai on le constate :

Elle ne semble plus aussi libre, ni égale, ni fraternelle…

Les Droits de ses Hommes, même les plus justes, y sont-ils bafoués ?

Par maladresses accumulées, tous les rouages d’un système politique ont sautés, le voilà  égaré, fauché, parce que n’aboutissant pas des contrats colossaux tels qu’énoncés, nous sommes passés si près d’une possibilité de renouveau grandiose, comme celle d’atteindre l’excellence d’une démocratie fière et heureuse, en suivant l’avant-gardiste vision d’un véritable AMBASSADEUR sans chichis…

Mais là où un  président (qui nous apparu sympathique et de bonne volonté),

décide ( fort mal conseillé semble t’il ) on exécute.

Force de constater, que d’excellents travaux de réconciliations diplomatiques ont étés peu scrupuleusement, sabotés.

Monsieur Takieddine est comme un  chef d’orchestre à qui l’on a  servi une consternante cacophonie.

L’homme des solutions a qui l’on sert des problématiques d »opérettes en sous sol, une coordination et une coopération si infime, que la France se noie elle même dans l’ombre

d’un bras de fer entre deux adversaires du même camp. C’est comme l’équipe de football qui marque un but contre son propre camp. On perd de vue les objectifs du pays pour se démanteler entre amis. Le comble d’un orgueil qui ira jusqu’à détrôner le roi et son dauphin. Compétences et vocations font match nul.

A présent, regardez bien le résultat, dans les yeux de notre « Famille humaine »sachant que

Lorsque des enfants sont assassinés, ils n’ont plus ni Nationalité, ni Religion. Oui

Le monde s’offre aujourd’hui un spectacle désolant, des printemps sanglants et horrifiants.

Alors franchement bémols et relaxe.

 

Métalnikoff

( écrivain , journaliste , photographe )

 

Nota Bene : L’on voudrait juste que Nicolas Sarkozy se souvienne, comme il était bon au départ, lorsque tout allait bien, d’échanger des sourires  aimables, d’être le cordial et respectueux garant de la Constitution…  Comme les promesses tenues, faisaient germer de bonnes graines. Parce que la discipline, la régularité exigent des efforts constants et une grande droiture.

La gentillese est la noblesse du coeur et ce qui nous fait souvent trébucher c’est cette masculine manière ; de s’aimer méchamment (nous ne citerons aucun Noms) tout juste une légère similitude avec le tout aussi féminin « crêpage de chignons » …

Là ou c’est devenu grave :

Nous avions déjà une dette considérable envers l’Algérie, maintenant nous en avons une autre, non seulement avec la Syrie, mais avec la Libye et à y regarder de plus près je me suis pris à considérer le Guide, comme un chef d’Etat bienfaisant et remarquable.

Après tout il avait pour objectif de fonder les ETAS-UNIS D’AFRIQUE autant le dire,

( l’alibi ; rare pays non endetté, ou l’empire du pétrole, du gaz, de l’uranium et des diamants… )

une démocratie en devenir, avec les communications gratuites ( l’eau ? ) et les ressources pétrolières à 0,06 centimes le Litre, quant à la Banque Centrale Africaine…

Mon Dieu  « tout ça pour ça » Monsieur le Guide, quelle compassion, quel dommage et quel gâchis ; ou est passé le petit prince de la démocratie ?

Non seulement L’ONU n’a jamais donné mandat contre le Guide, mais les Etas-Unis affirment que leurs interventions en Libye est leurs plus grande erreur. Mais oui Dieu soit loué M. le Président Macron le confirme aussi, ce fut une erreur terrible, nous sommes au temps des prises de conscience, au temps de la réparation des erreurs. C’est vrai.

A l’aube de toutes les récompenses et toutes les réconciliations d’où émanait déjà le doux parfum tant espéré, d’une Paix Universelle… plus que méritée…

« Verdoyante d’années divines d’apparition, puissante en force de Vie, vérité et justice est l’âme du soleil »

Pourquoi avoir voilé la Sagesse de la Déesse Mâat, celle de Libertas ? L’humanité toute entière, n’as- t’ELLE pas suffisamment expérimenté le contraire de ce pourquoi elle est vivante ?

Enfin vous l’aurez compris, nous ne sommes pas de ceux qui boivent le thé à la menthe, avec ceux qui sont du genre à « croire aux guerres justes ».

Comme le disait Mme Danielle Mitterand :  » on parle la même langue mais on ne se comprend pas »

A moins que bien au contraire, auquel cas, il est plus que temps de le reconnaître…

 

 

 

 

 

Nous avons respectueusement foi en ce qu’il est écrit dans l’ouvrage remarquable L’AMI ENCOMBRANT :  » J’ai grandi dans la croyance de l’immortalité de l’âme et de sa réincarnation en plusieurs corps, jusqu’à ce que, devenue intégralement pure, elle se fonde à jamais dans la lumière et dans la joie  »

Oui certains HOMMES sont destinés à délivrer l’humanité d’un aveuglement égotique, comme à éclairer le monde, parce que messagers emprunts d’une grande sagesse qui guideront les êtres vers un renouveau et une allégresse paradisiaque à laquelle ils aspirent tous.Pourvu qu’ils écoutent avec leurs conscience ; LIBRE ARBITRE A CHACUN de se parfaire soi-même.

A ce sujet là, nous avons de quoi faire.

Nous avons surtout, l’humble reconnaissance d’avoir pu témoigner ici de la vérité.

WM.