Karachi c’est un peu le dossier obsolète.

Des changements de lois version … balles dans le pied…

25 ans après des faits hélas meurtriers.

Pour non versement des reliquats dus au Pakistan Témoignent hélas du côté parfois involontairement « déloyal » de certains accords commerciaux.

Ici nous parlons surtout de désaccords politiques au sein d un parti identique.

La zizanie en somme…

Bottages en touches et autres combines visant à démanteler l’adversaire ;

Non pas commercial, mais politique.

Du lourd, comme on dit, mais qui est responsable ?

Plus personne… Le brave Chirac a rendu l’âme…

Feu notre cordial président qui ne détestait qu’une seule chose ;

les agitations et autres « aboiements de roquets » dans ses pattes.

Et là …Le Bulldozer…ne badine pas plus qu’il n’intimide ; il décime…

Nous parlons bien de faits datant de 1995, De lois revisitées soudainement, en l’An 2000.

En somme merci et salut Chirac Encore un coup qui fait….Pschitttt….

En vérité, il n y a plus rien à juger. Aucuns des appelés à la barre n’est à pointer du doigt, bien au contraire…

Quelle chance d’avoir cette poignée d’ hommes de compétence œuvrant de concert,  pour le bien commun.

Une famille politique pourtant fantastique, souvent touchante voir émouvante. Dommage que le combat y soit trop souvent, aussi violent que celui des gladiateurs.

Monsieur Ziad Takieddine, quant à lui mérite de façon certaine le Nobel et des médailles de Chevalier de l’Ordre des Mérites, pour loyauté et patience. Malgré la « lynche » injustifiée :

Une grande droiture ce Monsieur.

La France aura peut-être durant tout ce temps cherché, malgré les vertus des hommes concernés, à se redonner bonne conscience.

Victime d’un bien fâcheux concours de circonstances…

Sauve qui peu et cependant vive la France, nous avons toutefois raflé le contrat aux Anglais…

Il ne s’agit en vérité que d’indemniser les familles.

 

Messieurs à cheval… !

 

– W M  –