En avril 2012, il affirme que le document publié par Mediapart concernant un possible financement de la campagne électorale de Sarkozy en 2007 par la Libye est « crédible ».

Il s’agissait d’une note, signée par Moussa Koussa, alors chef des services secrets libyens, dans lesquels Tripoli promettait « 50 millions d’euros » à Sarkozy ; elle ne précise pas si ces fonds ont été versés. Le président Sarkozy et son entourage ont qualifié la note de « faux » et le site Mediapart d’« officine de la gauche »22.

Le 15 novembre 2016, Mediapart titre à la une « Takieddine : « J’ai remis trois valises d’argent libyen à Guéant et Sarkozy » et propose un entretien filmé que Monsieur Takieddine accepte de donner chez lui le 12 novembre à Paris :

Interview conduit par le journaliste indépendant Nicolas Vescovacci et une équipe de l’agence de presse télévisuelle :

Il faut tenir compte ici d »un élément crutial, :

Mediapart a décidé de la date de cette interview

CQFD  il n »y a donc pas eu volonté de sabotage des élections UMP de la part de Monsieur Takieddine

Aucune discourtoisie à l’encontre du président Nicolas Sarkozy, même si ce dernier le supposa.

Nous ne sommes pas dans une cour de récréation Monsieur Takieddine est un homme de parole avec un haut degré de savoir vivre, tous ceux qui ont essayé de l’accuser font fausse route.

 

W M