En avril 2012, il affirme que le document publié par Mediapart concernant un possible financement de la campagne électorale de Sarkozy en 2007 par la Libye est « crédible ». Il s’agissait d’une note, signée par Moussa Koussa, alors chef des services secrets libyens, dans lesquels Tripoli promettait « 50 millions d’euros » à Sarkozy ; elle ne précise pas si ces fonds ont été versés. Le président Sarkozy et son entourage ont qualifié la note de « faux » et le site Mediapart d’« officine de la gauche »22.

Le 15 novembre 2016, Mediapart titre à la une « Takieddine : « J’ai remis trois valises d’argent libyen à Guéant et Sarkozy » » et propose un entretien filmé que Takieddine a donné chez lui le 12 novembre à Paris (conduit par le journaliste indépendant Nicolas Vescovacci et une équipe de l’agence de presse télévisuelle :

Il faut tenir compte d »un élément crutial, c »est Mediapart qui a décidé de la date de l’interview, au sujet des mallettes . il n »y a donc pas eu volonté de sabotage des élections de la part de Monsieur Takieddine à l »encontre de Nicolas Sarkozy, même si ce dernier le supposa.